yannickmatura

Pourquoi ce blog et présentation

Pourquoi ce blog ?

 

J'ai deux enfants pour lesquels j'ai décidé depuis 2015 de m'engager plus en luttant contre le réchauffement climatique et pour la survie de l'humanité et oui rien que ça ! l'Amour donne des ailes. En 2015 ce fut le déclic lorsque des copains me confiaient vouloir voter à la prochaine élection présidentielle pour le FN prétextant que cela serait la meilleure alternative à toutes les politiques jusqu'alors au pouvoir. L'histoire récente avec les deux guerres mondiales semblait avoir déjà été oubliée, le nazisme avoir déjà été gommé de leurs mémoires. Je ne voulais pas rester passif et regarder la haine s'installer au pouvoir de ce pays que j'aime tant.

Et puis j’ai découvert il y a une dizaine d’années l’écriture, elle me permet de me poser, de prendre du recul et cela m’aide fortement dans mes choix.

Enfin, je communique beaucoup sur les réseaux mais ce n'est pas à moi, ce blog l'est.

 

Qui suis-je ?

 

 

 

cool

 

Je m'appelle Yannick Matura, né en 1974 à Gournay en Bray (76) Je suis le papa de Cassandre née en 2003 et de Mael né en 2005 tous deux à Rouen. J'ai un frère Romain de treize ans mon cadet qui est chef cuisinier.

J'ai vécu à Saint Germer de Fly 21 ans, à Gisors, Songeons, St Michel d'Halescourt puis enfin à Beauvais où j'habite depuis 2008.

Dès dix ans, j'ai eu la chance de faire des rencontres plus enrichissantes les unes que les autres, elles m'ont donné gout à la vie.

Tout d'abord des filles, elles ont souvent guidé mes choix, ou plutôt l'amour que je leur porte a guidé mes choix. Elles me fascinent depuis toujours mais jusqu’à l’âge de 20 ans je n'osais à peine leur parler, pétri par cette foutue timidité. Les filles et plus généralement l'amour, ont donné à un sens à ma vie.

 

 Avec mon grand-père René, boucher charcutier, j'arpentais les mercredis ou pendant les vacances, les fermes des campagnes brayonnes pour tuer  cochons, bœufs, moutons etc.…. On allait au PMU, on allait partout, il était génial, il parlait à tout le monde, il amusait, il riait, il écoutait de l'accordéon à fond dans l'immeuble ! Et je crois qu'il m'a fait aimer la politique, la vie en société et le monde associatif. Sa femme Yolande n'a pas eu une vie facile avec lui d'après ma mère. Pour moi, c'est le plus bel exemple de générosité que j'ai connu, comme dirait ma mère "elle donnait ce qu'elle n'avait pas". Elle est morte d'un cancer, "il n'y a pas de justice".

  

Mon instituteur de CM2, fut je crois le premier adulte extérieur à la famille à me donner l'envie de faire passer des messages par l'humour. Cet homme prenait le temps de nous parler du monde, de la nature et de toutes ces choses simples qui rendent la vie si belle.

Durant cette année j'ai eu envie de faire des courses cyclistes; certainement pour voir mon père fier de moi, casser la morosité des dimanches à St Germer ou peut être aussi pour faire comme ces champions que je voyais souvent avec mon grand-père au critérium de la St Claire tous les ans dans une ambiance de fête. Mes parents sans trop de moyen m'ont toujours accompagné et équipé jusqu'à ce que je vole de mes propres ailes. J'ai ensuite signé trente-trois licences et le cyclisme est devenu ma grande passion. J'aime croire que le fait d'être en bonne santé ne dépend pas seulement du facteur chance mais aussi de la pratique régulière de ce sport. J’ai rencontré mes meilleurs amis dans la difficulté des courses et des entrainements hivernaux. Un sport trop souvent sali par une poignée imbéciles attirés par l'argent et la gloire. A dix-huit ans, le diplôme d'entraineur en poche , je suis devenu bénévole avec cette furieuse envie de rendre ce que j’avais eu la chance de recevoir. Ma mère me dit souvent « donnes peu, tu recevras beaucoup »; j'ai donné beaucoup et j'ai reçu énormément : des remerciements, de simples sourires, parfois de l'amitié... J’ai été président du Forges Vélo's 76 puis plus récement du Beauvais Team Cycliste. J'ai successivement été licencié aux :

 

VCGF (Vélo Club de Gournay Ferrières)

VCB (Véloce Club Beauvaisien)

VCV (Vélo Club de Vernon)

VCF (Vélo Club Forges les Eaux) devenu le Forges Vélo's 76

 VCB UFO (Vélo Club Beauvaisien) devenu le Beauvais Team Cycliste 

64575258_2736838209724633_2768270541562314752_o


  

Vers l'age de onze ans j'ai travaillé  dans deux fermes durant toutes mes vacances scolaires et de nombreux week ends. J'y aimais le rapport à la nature,  mais surtout pour la première fois on m'a fait confiance ! A partir de ce moment, j'ai voulu faire de cette découverte mon travail.

En quatrième j'ai souhaité apprendre ce métier à l’école mais mes parents ont réussi à me convaincre de choisir plutôt un métier dans le para-agricole convaincu que ma vie serait trop pénible si je devenais agriculteur. Me voici donc parti pour quatre années d'internat au lycée agricole de Rouvroy les merles près de Breteuil sur Noye où j'ai appris l'agriculture et le machinisme. J'ai aussi vécu des moments de cohésion très fort avec quelques soirées mémorables. Cependant durant tous les stages que j'ai eu la chance de faire, je me suis rendu compte des difficultés  du métier de mécanicien agricole. Ces ouvriers n’avaient ni les avantages de travailler dans la nature, ni le salaire que ces travaux pénibles mériteraient. Le plus choquant étaient de voir ces ouvriers travailler dans des conditions très difficiles et de ne pas être payés de leurs heures supplémentaires alors qu'ils étaient payés au SMIC.

  

On ne quitte jamais vraiment le milieu agricole !

  

J'ai ensuite commencé à travailler dans l'usine phare de la ville voisine Gournay en Bray "Autoliv" (jusqu'à 1800 salariés) dans laquelle j'ai pu œuvrer en production et au service qualité. Nos métiers consistaient à sauver des vies en fabricant des systèmes de sécurités actives comme des airbags ou des ceintures de sécurité. Cette multinationale m'a nourri treize ans et je crois avoir tout fait pour contribuer à sa réussite avant que nos principaux clients (Renault et PCA) décident d’imposer à leurs fournisseurs (nous) qu’ils devaient désormais se situer à moins d'une heure du site d'assemblage des véhicules...soit dans des pays où le coût de la main d’œuvre est très basse. Donc plus de nouveaux projets à Gournay en Bray, uniquement produire des pièces de rechanges pendant dix ans.

  

En 2001 je me suis marié avec Angéline et en 2007 nous nous sommes séparer. Il était alors temps de changer de vie, refaire mon CV pour travailler dans le service cette fois, sur que l'on ne m'y reprendrait plus. Seulement sans parler l'anglais il fut compliqué de retrouver un travail, j'ai alors décidé de faire valider mes acquis par une VAE.

  

Me voici arriver chez Sodexo pour gérer un atelier dans la prison de Liancourt. Le côté humain de la mission me convenait et le challenge industriel me motivait. Imaginez que je venais de quitter Autoliv qui délocalisait à tour de bras pour maintenant travailler avec des entreprises françaises qui décidaient de faire confiance à des détenus pour réaliser en France ce qu'ils avaient de plus précieux avant commercialisation.

  

Un an plus tard je suis devenu responsable régional, j'avais onze ateliers à industrialiser pour le même groupe mais sur tout le territoire. Et là beaucoup de visites d'usines, d'accompagnements d'entreprises qui cherchaient à produire en France, voir à relocaliser ! Mais beaucoup, beaucoup de déplacements, environ trente heures par semaine, j'avais de plus en plus peur de l'accident de voiture et surtout une sensation de perdre mon temps seul dans ma voiture.

  

Depuis 2007 je travaille toujours pour Sodexo, mais sur le site de Liancourt uniquement. J'adore ce métier de directeur de site multiservices (maintenance, restauration, transport, accueil, atelier, buanderie etc ...)

  

Depuis, je peux rentrer chez moi presque chaque soir auprès de mes enfants une semaine sur deux et de ma nouvelle compagne Sylvie que j'ai rencontré en 2008 avec qui je vis le Grand Amour. Je reçois tellement d'amour que je n'ai plus aucune raison d'être triste ou de me plaindre, j'ai une vie qui ressemble à un rêve.

  

Et puis j’ai découvert il y a une dizaine d’années l’écriture qui m'a permis de me poser, de prendre du recul et cela m’aide grandement dans mes choix.

 


 

 

Posté par yannickmatura à 21:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 novembre 2019

Mot du président BEAUVAIS TEAM CYCLISTE

Mon mot de président prononcé lors de l'assemblée générale du

"BEAVAIS TEAM CYCLISTE" le 24 novembre 2019

76938355_2764158580283422_6966941243402092544_o

 

Je remercie la municipalité de Beauvais, nos sponsors, les parents, mais aussi tous les membres du club qui contribuent au développement de notre association.

Il faut peut-être commencer par souligner le grand évènement qui a mobilisé plusieurs d’entre nous durant plus de quatre jours. Le championnat de France de l’avenir a été une fête magnifique sur le plan humain et sportif, le quartier a été en fête et nous n’avons pas connu d’accident ou incident grave. Le comportement de Doriane, Gwendal et Enzo a été exemplaire. La jeunesse était à l’honneur durant cette épreuve ce colle parfaitement avec notre rôle de club formateur.

 

Comme chaque année, je rappelle que la grande force de notre association réside dans l’investissement de chacun, ces efforts permettent à notre association de grandir sereinement. Nous devons continuer dans ce sens, j’encourage donc tous les membres à prendre des initiatives et à soumettre de nouvelles idées au bureau pour que notre association continue de progresser. J’ai décidé de quitter la présidence du club pour m’investir pour les beauvaisiens et leur environnement beaucoup d’entre vous le savent déjà mais je voudrai vous alerter sur quelques sujets. Celui ou celle qui reprendra la présidence ne supportera peut-être pas ce qui m’a plusieurs fois altéré comme par exemple, l’absence de réponse lorsque j’envoie un mail. Juste un autre exemple, il est incompréhensible d’entendre que personne n’a le temps d’aider à organiser des courses ou de piloter un évênement mais a contrario ces même coureurs s’entrainent plus de dix heures par semaines… Il faut savoir rendre ce que l’on a eu la chance de recevoir lorsque l’on était jeune. Je vous rassure ce phénomène est national et le manque de bénévoles sur le championnat de France l’a à nouveau démontré puisque l’agglomération a dû payer des associations pour sécuriser les courses. Je crois que notre modèle FFC doit profondément être revu, peut être en augmentant de manière significative le coût des engagements des épreuves comme cela se fait dans beaucoup d’autres fédérations.

 

Je félicite tous les coureurs qui portent les tenues du club lors de leurs entrainements sur route et encourage les quelques autres à le faire, c’est notre meilleure publicité.

La situation financière du club est toujours critique, pas de garantie à ce jour de la poursuite des partenaires actuels. Nous maintiendrons néanmoins cette année le coût de l’adhésion à 30€ pour tous les cyclistes. J’invite à nouveau tous les membres à une prise de conscience pour trouver de nouveaux sponsors.

Malgré notre manque de trésorerie nous avons tenu à payer tous les engagements FFC pour les jeunes et nous referons cela en 2020 ;

 

Nous avions axé notre priorité sur les catégories minimes et cadets dès notre création et cette année nous a permis d’exposer toutes notre motivation pour cela. Le manque de moyen pour encadrer, sécuriser ou déplacer les coureurs se font ressentir mais nous avons eu la chance d’avoir des parents ultra motivés qui ont pu répondre aux attentes des jeunes. Je voudrai ici les remercier.

 

Je dois remercier tous les encadrants bénévoles qui sont présents toutes les semaines. Notons que Yannick Delval est encore en formation en ce moment avec  la FFC pour entrainer.

Prenez soin de vos bénévoles.

Merci à Luc Bucamp qui a accepté de reprendre la gestion de la bonneterie après Marc Vallet qui a fait un travail remarquable depuis trois ans, nous restons chez Noret qui répond à toutes nos attentes et en plus c’est « Made in France »

 

Je tiens à souligner le comportement exemplaire de nos adhérents concernant l’environnement, aucun papier, ni emballages jetés dans la nature, développement du covoiturage et réparation tant que possible du matériel.

J’ai représenté le club pour l’élaboration de la « charte pour le retour du vélo à Beauvais ». Je continuerai a représenter le club auprès des autres associations notamment qui militent pour les déplacements doux et vous tiendrai informé des avancés. Je suis certains que la pratique quotidienne pour simplement se déplacer comme en Hollande ou en Belgique nous amènera aussi des jeunes compétiteurs et puis quoi de plus logique lorsque l’on est cycliste que d’aller travailler ou à l’école à vélo.

 

Vous pouvez être fier de votre travail tout au long de l’année, de vos résultats, le travail a payé et je suis convaincu que 2020 va être une belle année pour le cyclisme à Beauvais.

 

Après trois ans, j’ai été très impliqué, parfois trop ma passion après trente trois années est intacte, mes deux grandes satisfactions sont les suivantes. Tout d’abord avoir réussit à rassembler une grande partie des cyclistes dans ce club. Ma seconde satisfaction est de voir ce beau groupe du dimanche matin sur la place Jeanne Hachette rassemblant des jeunes, des anciens, des femmes, des hommes, des compétiteurs et des cyclosportifs. Ce groupe est à l’image de notre belle ville, il y a des meneurs dans ce groupe qui assurent la solidarité et une ambiance exceptionnelle, merci à tous.

 

78483440_3198503506891190_4359411154267668480_o

 

quelques minutes avant que mon ami @nuno Fernandes soit élu avec son trésorier Luc Bucamp

Posté par yannickmatura à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2019

Mes engagements pour les Beauvaisiens et leur environnement

 

2013

J'ai créé la page  Facebook "C KI KI ROULE sur Beauvais" (566 membres) L'objectif de cette page est de mettre en relation des cyclistes pour organiser des sorties collectives. On peut aussi y partager des circuits, des vidéos, photos ou des infos concernant le cyclisme dans le Beauvaisis uniquement

https://www.facebook.com/groups/1450175915203733/

 

2014

J'ai créé la page Facebook "Enfin la décroissance" (196 abonnés). Je pense que le titre parle de lui-même, mon objectif est souvent d'interpeler et de faire réfléchir sur le monde de la surconsommation que l'homme a créé. Il pourrait bien nous faire disparaitre de la surface de la terre en un temps record si rien est fait pour ralentir le réchauffement climatique

https://www.facebook.com/Enfin-la-décroissance-240429429499309/

2015 / 2016

Adhésion au parti politique EELV (Europe Ecologie Les Verts).  J' y ai fait de très belles rencontres, appris beaucoup de choses et participé à quelques actions motivantes. Par exemple le groupe "pour des cantines bio à Beauvais" qui avait pour objectif d'augmenter la part de bio dans les cantines pour les écoliers.  Nous avons aussi beaucoup travaillé contre des grands projets inutiles comme "la piste de ski de St Paul". C'est probablement cette opposition quasi systématique sur un grand nombre de sujets qui me plait le moins dans un parti dit "d'opposition" (ça en dit long). Je suis convaincu qu'il faut positiver les sujets si l'on veut fédérer pour bâtir un avenir meilleur pour nos enfants. Par conséquent, je n'adhère plus à aucun parti politique pour l'instant, je préfère m'investir avec certaines associations dans des actions de terrain avec le magnifique collectif décrit ci dessous par exemple.

 

Depuis 2016

Je suis adhérent du collectif apolitique Beauvais en Transition

https://beauvais-en-transition.info/ 

Beauvais en transition n’est pas une association avec un conseil d’administration et un objet strictement défini : c’est un réseau d’acteurs divers (citoyens et associations), de Beauvais ou des alentours, qui mettent en commun leurs énergies et leurs compétences pour atteindre un objectif simple et ambitieux: faire ensemble des choses très concrètes, à la mesure de leurs envies, de ce qu’ils savent faire et de leur disponibilité, dans tous les domaines, dès lors que cela peut permettre à Beauvais d’être plus solidaire et plus résilient face à à la crise écologique, en particulier face au changement climatique et au pic pétrolier.

 

2016

J'ai créé la page Facebook "marché de Beauvais" (185 abonnés)

https://www.facebook.com/Marché-de-Beauvais-1670423739876335/

 Afin de promouvoir les petits producteurs locaux qui n'ont pas les moyens pour beaucoup de faire de la pub et de lutter face à grande distribution. Je rappelle que nous ne consommons que 1% de ce que notre terre nous offre en aliment dans le Beauvaisis. Le potentiel de résilience alimentaire est énorme.

 

2016 à 2019

J'ai été président du "Vélo Club Beauvaisien" que l'on a transformé en "Beauvais Team Cycliste" avec une belle bande de copains pour pouvoir accueillir des cyclistes de 4 à 77 ans souhaitant simplement adhérer à une association tout simplement ou gagner des courses.

Aujourd'hui ce club est composé de 80 membres et j'ai décidé de laisser ma place de présidence pour m'investir d'avantage pour l'environnement.

https://www.facebook.com/Beauvaisteamcycliste/

 

2017

Création d'un groupe de travail pour la création d'un "Livre Vert". J'ai animé à la demande de Madame le maire le comité de transition écologique et du bien-être.  J'ai eu pour mission de collecter les idées d'un groupe et les mettre en forme en les expliquant simplement afin de les soumettre au grand public. Il a été publié en mai 2019. A lire ici : livre_vert

 

2018

Adhérent de "l'écume du jour" : bar associatif

http://ecumedujour.org/ 

 

2018

Adhérent de "Véllovaque" : association militante pour les déplacement à vélo (membre de la FUB)

https://www.vellovaque.fr/

 

2018

Organisation avec le collectif BET d'un grand rassemblement de trois groupes de cyclistes convergeant à Beauvais. Ils sensibilisaient au réchauffement climatique les citoyens dans toutes les villes qui souhaitaient les accueillir (Alternatiba, CycloTransEurope et Altertour) Durant leurs trois jours à Beauvais nous avons organisé une vélorution, des conférences, un village au plan d'eau et entamé des échanges autour de l'écologie avec les élus.

 

2018

j'ai participé à deux journées de travail sur PCAET (Plan Climat Air-Energie Territorial) avec l'agglomération du Beauvaisis

Depuis octobre 2019 j'ai organisé à Beauvais 6 rassemblements pour faire signer la pétition contre les pesticides : https://nousvoulonsdescoquelicots.org/

 

2019

J'ai proposé à Grégory Derville qui est pour moi celui qui en France à le mieux vulgarisé les causes et les effets du réchauffement d'organiser pour lui une conférence sur la Transition Écologique. Elle a eu lieu en mai à Beauvais et rassemblée un soixantaine de personnes 

Ci-dessus son dernier livre,. Moi j'en ai acheté deux car il y en a un que je prête en permanence ...

Ha oui, j'allais oublié,  Grégory habite Beauvais, arrêtons de croire que les compétences et les bonnes idées sont  ailleurs.

2019

J'ai été convié par la municipalité avec d'autres représentants d'associations à établir une "Charte pour le retour du vélo à Beauvais". Depuis je suis membre du COVEX pour définir des actions concrètes à mettre en place pour favoriser les déplacements à vélo dans la ville.

 

2019

Avec les copains et copines de Beauvais en Transition nous avons élaboré le "livre blanc". Objectif : apporter des idées sur la transition écologique à tous les candidats des prochaines élections municipales de mars 2020.

 

2019

j'ai assisté à trois soirées "grand débat" qui ont fait suite au mouvement dit "des gilets jaunes"

 

2019

Je suis en formation pour devenir "Ambassadeur pour le Climat". Formation de 5 jours dispensées par le CPIE. Réchauffement climatique, agriculture, eau, jardins partagés, communication,  tout y passe pour être capable de "séduire" le plus grand nombre possible de nos concitoyens à nous rejoindre dans ce combat pour limiter le réchauffement climatique à moins de 1,5 degrés.

Ensuite je commence les actions de terrain avec par exemple une soirée avec un jeu "la fresque du climat" dans un bas associatif (l'écume du jour)

 

2019

Je fais parti d'un groupe de travail sur "contrat de transition écologique" à l'initiative du gouvernement et animé en local par l'agglo du Beauvaisis. L'agriculture a été le thème choisi et cela me comble quand on sait que dans notre agglomération nous pouvons nourrir 3 fois notre population et qu'au contraire nous ne consommons qu'1% de ce que l'on produit, il y a du potentiel.  J'ai créé une fiche action pour le développement des marchés dans le Beauvaisis qui permettra de consommer local et je l'espère de moins en moins de produits chimiques. Dans le cadre de chantier le thème du développement du Bio et local a aussi été pris en charge.

 

Novembre 2019

J'adhére à "Beauvais pour Tous" et décide de m'investir dans la campagne de notre Maire Caroline Cayeux qui peut briguer un quatrième mandat j'en suis persuadé, même si la menace du RN et le vote cotestataire est grand risque partout en France pour ces élections municipales. Si j'aime ma ville, si j'ai tellement envie d'y rester et de m'y investir c'est que notre maire y est pour quelques choses.

Je ne suis pas fan de l'aéroport, ni du centre commercial du jeu de paume, mais j'adore tellement le reste ! Et j'ai l'habithude de peser le pour et contre que là je vous garanti que je n'hésite pas à soutenir Mme Cayeux.

La lutte contre la délinquance, les combats pour l'emploi, le fleurisement magique et sans phyto, le soin apporté aux écoles et surtout l'humanité de cette dame qui irradie une grande partie des Beauvaisiens.

#CC2020

J'ai besoin de votre soutien les amis

 

76756979_10215164470853732_3677717462624763904_o

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par yannickmatura à 21:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ça commence par moi !

J'ai décidé de reprendre le titre ce super site qui explique comme son nom l'indique que "ça commence par moi"car je suis convaincu que nous avons tous un rôle à jouer dans lutte contre le réchauffement climatique car nous sommes des consomm'Acteurs. Attention néanmoins, les amis écolos son souvent taxés de bobos car ils donnent une image de personnes aisées qui voudraient expliquer aux autres que leurs solutions peuvent être adoptées par tous. Je voudrai que mes quelques écrits fassent prendre consciences aux plus riches d'entre vous que pour réduire de façon significative notre impact écologique il faudra moins consommer, vivre plus sombrement. On ne pourra pas maintenir notre niveau de vie actuel et nos modes de consommation pour baisser les émissions de GES (gaz à effet de serre).

https://www.cacommenceparmoi.org/ 

Sans vous donner des leçons, ni vous expliquer que je fais mieux que vous, je vais ci dessous vous lister ce que je réussi à faire pour réduire ma propre empreinte écologique. J’ai classé par ordre d’importance ce que je fais pour le bien de l’environnement et pour ma santé

 

CITYONNETE

Je vote, même aux primaires

Je milite pour que chacun mesure sa propre empreinte écologique :

https://www.wwf.ch/fr/vie-durable/calculateur-d-empreinte-ecologique 

(la mienne : 1,53 planète en 2019)

Je donne de mon temps pour la vie locale et associative

Je partage les bonnes pratiques 

CONSOMMATION

Je mange uniquement pour subvenir à mes besoins physiologiques

Je réalise 80% de mes achats sur les marchés et dans les petits commerces (hors chaines et supermarchés)

Je bois de l’eau du robinet

J’ai une bouteille réutilisable à mon bureau

Je jeûne 1 jour par mois

Je réduis mes achats au maximum

Je ne mange plus que 5 fois par semaine de la viande ou du poisson

 Je mange des œufs 0 ou 1

Je bois plus que 5 verres d’alcool par semaine

Je boycotte le e-commerce

J‘évite de manger des produits transformés et industriels (80 %)

Je n’utilise plus de dentifrice que 2 fois par semaine

 

 

 

TRANSPORT

Je travaille près de chez moi (13 000 km/an en 2019 au lieu de 50 000 km en 2017)

Je me déplace à vélo ou à pieds dans ma ville

J’évite les autoroutes

Je n’ai pris que 5 fois l’avion dans ma vie

Je ne fais pas de croisières en cargo

Je préfère aux voyages  à l'autre bout du monde, les rencontres avec les gens de toutes "classes sociales"

J’autorise mes enfants à aller à l’école à pieds et vélo

 

COMMUNICATION

J’échange avec tout le monde

J’essaye de parler du réchauffement climatique au moins 1fois par jour avec des personnes différentes

Je boycotte les pubs radios, TV et boites aux lettres

Je regarde et écoute les radios et TV du service public

Je fais la promotion de ma ville.

J’offre des livres

Je ramasse un déchet par jour

Je lutte contre les trafics en tout genre

J'utilise le moteur de recherche @ecosia

 

EDUCATION/FORMATION/DÉCOUVERTE 

Mes enfants vont à l'école publique

Je lis peu mais j'essaye de lire de tout 

 

 EMBALLAGE

J'achète en vrac ou avec le moins d'emballage possible 

Je trie

Nous avons un composteur partagé

Je dépose ce que n'utilise plus à la ressourcerie ou à Emmaüs 

Je ne vends rien sur internet, soit je donne, soit je vends en local soit j'échange.

Posté par yannickmatura à 19:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]